<h1>eDnevnik, slovenski blog</h1>

Moj eDnevnik

31.10.2017 - Les descellements de prothèses

 Les prothèses fixées (couronnes, bridges, inlays, etc.) sont scellées sur des dents au moyen d'un ciment de scellement ou d'une colle disposant de ses propres propriétés mécaniques. Tant qu'aucune force ne dépasse la résistance du ciment à la traction, la prothèse fixée a toutes les chances de rester en place. A l'inverse, si l'on impose des forces d'arrachement supérieures à la résistance du ciment, ce dernier ne remplit plus son rôle et la prothèse se descelle. De nombreux aliments peuvent entrer dans ce cas de figure et les porteurs de prothèses fixes doivent s'en méfier en permanence. C'est le cas, notamment, des caramels durs ou mous, de certains fromages, de certaines gommes à mâcher, de la nougatine, etc. S'il s'agit d'un simple descellement, il suffit de faire réaliser un nouveau scellement en urgence pour retrouver les conditions antérieures. Parfois, c'est l'ancienneté de la prothèse qui est la véritable cause du descellement. Dans ce cas, du fait de pertes d'étanchéité généralisées sur les bords, même un nouveau ciment a peu de chance de résister longtemps aux forces d'arrachement et c'est la réfection pure et simple de la prothèse qu'il faut envisager (dentaire Limes).

Les demandes esthétiques  
C'est devenu l'un des principaux motifs de consultation au cabinet dentaire depuis l'essor de la médecine et de la chirurgie esthétiques. Des dents abîmées, absentes, mal positionnées, colorées, entartrées, des gencives trop apparentes, etc., sont autant de raisons qui motivent, de nos jours, la visite chez un Chirurgien Dentiste. Le sourire, ambassadeur de notre image, prend une place de plus en plus importante dans notre civilisation et de lui dépend une partie de notre vie sociale et tout ce qui en découle. L'Industrie dentaire et la Recherche évoluent sans cesse pour répondre aux exigences grandissantes d'un public de plus en plus demandeur et friand de nouvelles technologies. Les Chirurgiens Dentistes disposent aujourd'hui d'un arsenal thérapeutique étendu, prêt à satisfaire ces besoins d'un nouveau genre. Les soins prodigués, directement issus de cette évolution culturelle, sortent, la plupart du temps, du champ d'application des remboursements de l’ Assurance Maladie. Chaque patient devra donc, en fonction de critères qui lui sont propres, faire ses choix et les assumer financièrement, comme il le ferait s'il s'agissait d'une chirurgie esthétique du visage. En ce sens, on observe une évolution progressive des mentalités, acceptant l'idée que certaines interventions médicales n'ont pas lieu d'être prises en charge par la collectivité, mais s'inscrivent dans une démarche strictement individuelle (Contre angle bague verte).
Napiši komentar




<- Prejšnja stran || Naslednja stran ->
Avtor vsebine tega eDnevnika je mscammy.
Pogoji uporabe - Varovanje zasebnosti - e-pošta: info@eDnevnik.si
Vse pravice pridržane. © 2005-15 eDnevnik